Arduinna Festival 2019

festival arduinna feu sacre 1024x677

Du 20 au 24 juin, Livefestival se rendait en terre celte, à Vielsalm près de Saint Vith (BE) afin d’y découvrir pour vous le festival Arduinna. Pour sa seconde édition, ce festival placé sous le signe du bien-être holistique et inspiré de la déesse Arduinna, divinité celte de la faune, de la chasse et protectrice de la forêt des Ardennes, accueillait une vingtaine d’intervenants inspirants venant des quatre coins de la Belgique mais aussi de France.
C’est sur le site de la Ferme des Mauvaises Pierres, niché au cœur d’une nature riche, empreinte de calme et de sagesse, que les festivaliers sont conviés à participer aux ateliers, soins individuels et enseignements pour une reconnexion à leur être profond : biodanza, massage des pieds au bol Kansu et massages assis, relaxation coréenne, méditations au tambour, respiration sacrée, ateliers de chant et d’allumage du feu, art thérapie… pour n’en citer que quelques-uns.
Dédié au féminin sacré en chacun de nous, ce festival est un savoureux mélange de pratiques où se côtoient dans la dualité douceur et puissance, des huttes de sudation et danses transcendantales dédiés à la célébration des êtres de lumière que nous sommes, une symphonie des âmes où l’on se rencontre, se reconnait et l’on s’apprécie dans la bienveillance.
Dans cette étendue de vert et de bleu, ponctuée de touches colorées, l’espace sacré respire l’harmonie et la quiétude, un lieu magique où les esprits de la nature se rassemblent pour transmettre leur savoir autour du feu sacré qui s’élève majestueusement vers la voute céleste. Au son des tambours, entre cérémonies sacrées et rituels, de somptueux égrégores se forment et apportent euphorie, joie et apaisement.
Fermez les yeux, inspirez, expirez et imaginez : une étendue verdoyante, bordée de forêt luxuriante rencontrant un ciel immaculé bleu azur. La tranquillité, la sérénité, un parfum boisé titillant vos narines, un lieu qui invite à la détente, bercé par le gazouillis des oiseaux pour un équilibre parfait entre l’homme et la nature. Samhain, Yule, Imbolc, Ostara, Beltaine, Litha, Lughnasadh, Mabon, les huit tentes d’un vert camouflage, nommées selon les fêtes celtes et païennes, accueillent les ateliers et soins individuels. Çà et là, les échoppes des exposants proposant encens d’oliban et bois de santal, le travail artisanal du cuir, des bijoux de plumes ou zafu chamarrés en passant par d’originales création de micro-jardins suspendus féériques. L’espace exposant s’étend à la grange, une bâtisse immense où se tiennent, à l’étage, les concerts et notamment celui de Julia H., auteure-compositrice aux textes profonds ponctués d’humour, marraine du festival. Dans cette effervescence d’activités, les enfants ne sont bien-entendu pas en reste avec des activités spécialement imaginés pour eux comme, par exemple, une initiation cirque ou la promenade/les soins avec les ânes.festival arduinna public
Des repas sous forme de buffet toujours absolument délicieux préparés avec amour par le traiteur « La Poch’adouille ». Des produits de première fraîcheur pour des plats végétariens et bio avec une bonne dose d’originalité, une justesse des assaisonnements soulignés d’un zeste de folie. Et cerise sur le gâteau, les boissons accompagnant toujours ces festins pour une mangeaille « all-in ».
N’oublions pas l’aspect pratico-pratique mais vraiment fondamental d’un festival : un espace camping vraiment très agréable, un parking spacieux, des douches mobiles pour sentir toujours bon et des toilettes sèches, toujours propres et entretenues pour un confort au féminin non négligeable. Et au milieu de ce tableau parfait : nous ! Nous, le public en quête d’inspiration, l’équipe des bénévoles souriants, les organisateurs de l’asbl Arduinna charmants et généreux, les intervenants accessibles et toutes les petites mains qui composaient cette ronde enchanteresse. 
Pour un tarif abordable, le festival Arduinna a su offrir à ses visiteurs des prestations abondantes, à savoir que tous les ateliers, activités et concerts sont compris dans le prix du ticket d’accès !
Du solstice d’été à la fête de la Saint Jean, vous avez été nombreux à répondre à l’appel du partage, de l’écoute, de la bonté du cœur créant ainsi une osmose parfaite où chaque être se trouve et se retrouve à sa place, s’ouvre à des perspectives nouvelles et créatrices pour s’enrichir d’expériences fortes sur son chemin de développement personnel.
Bref, un festival qui tient ses promesses, bien pensé et organisé de main de maître où sourires et bonne humeur étaient toujours au rendez-vous !