Ward'in Rock 2017

Un festival bou(e)illant

21ème édition du festival le plus haut de Belgique. Nous étions présents, les pieds dans la boue mais de belles découvertes dans les oreilles.

Malgré une météo en demi-teinte et une plaine détrempée, le public a répondu présent à Wardin. Avec deux journées bien distinctes, les organisateurs ont su séduire un public jeune le vendredi avec une programmation tournée vers les musiques urbaines, mais aussi un public plus large et même familial pour la deuxième journée de concerts. Il faut dire que pour cette édition, le festival s’ouvrait aux enfants ! Le samedi, plusieurs activités furent proposées pour ce public. Grimages, initiation au Djembé, concert de Radio des bois, la présence d’un magicien prestidigitateur et un spectacle.

Pour cette édition, les scènes et les emplacements ont été repensés. Un espace plus large devant la grande scène, une tente principale pour les boissons, des aménagements bien agencés pour les personnes à mobilités réduites (malgré la boue), une scène couverte et plusieurs échoppes de collations qui proposaient toutes sortes d’alimentations de qualités. La nouveauté fût également  le « No Cash », en effet, les bracelets étaient équipés d’une puce qu’il suffisait de charger dans l’une des bornes et le paiement se faisait par scan, une très bonne solution.

Le village des artistes avait également été agencé d’une manière exceptionnelle avec une décoration très Zen et des loges fonctionnelles.

Samedi, c’est la pluie qui nous accueillait et naturellement, la boue. Mais nous avons vite oublié la météo avec notre première découverte, « Wuman » ce groupe belge nous a séduit par leur prestation et leur univers musical très large.

Nous retiendrons également les montées sur scène de « Saule » et de « Indian Askin ». Ces deux groupes nous ont littéralement fait voyager et Saule a mis le public à genoux (au sens propre comme au figuré). La température est montée avec « Indian Askin » qui nous a proposé un concert teinté de Punk et de rythmes psychédéliques.

Nous ne pouvons dire que bravo à l’équipe du festival pour cette organisation et nous souhaitons au Ward’in Rock, de belles éditions futures.

Nous avons aimé :

-L’ambiance du festival

-Les découvertes musicales

-L'idée des activités enfants

-L’organisation

Nous avons moins aimé :

-La météo

-La boue