Yellowstock 2012

C'est pendant le weekend le plus chaud de l'année le vendredi 17 et le samedi 18 août que s'est tenu le 6ème festival Yellowstock à Geel.  C'est lors d'un concert de Sleep à Anvers que j'ai vu un joli flyer pour un festival mais dont je connaissais à peine quelques groupes.  Après avoir écouté les groupes à l'affiche via internet, il était clair qu'il fallait aller y jeter un coup d'œil ...  je n'ai pas été déçu et suis rentré heureux, souriant et comblé musicalement.  Organisé par la maison des jeunes JH de Boogard qui est connue depuis de nombreuses années pour l'organisation de concerts de qualité dans des genres souvent alternatifs, le Yellowstock,  nous propose un voyage musical dans les styles 60's et 70's Rock, Kraut, Doom, Stoner et Rock psychédélique.  Environ 700 personnes (Soldout) dont 460 campeurs et 24 groupes répartis sur deux scènes ont célébré ensemble leurs musiques préférées dans une superbe ambiance.  Public éclectique, du rasta au punk en passant par le rocker ou le hippie, tout le monde s'est retrouvé pour la fiesta.  On y a même croisé des Autrichiens en tenue tyrolienne...

La scène extérieure était dans le parc directement à côté la scène intérieure et le camping juste derrière.    Des petites décorations dans les arbres, des sous-vêtements exposés, du linge qui pendait sur fils dans les toilettes et d'autres idées pleines d'imagination donnaient un petit air délirant au site.  Ici les prix sont raisonnables et l'on est pas assommé de publicité, loin des dérives commerciales des grands festivals.  Pas de service de sécurité nécessaire ni de dérapages mais plein de visages souriants pendant tout le festival.  En fait normal lorsque les visiteurs, les groupes très accessibles avant et après leurs concerts et les organisateurs se respectent, discutent et boivent un verre dans la bonne humeur !

Plusieurs fois pendant les concerts j'ai pensé à un vieux slogan du festival Dynamo ; No Stars, Just Talent !  Impossible en effet de dégager l'un ou l'autre groupe des autres tant la qualité technique des artistes était élevée.  Allez, très subjectivement tout de même les groupes qui ont le plus impressionné :  Sardonis, Obelyskkh, My sleeping Karma et Electric Moon le vendredi ainsi que The flying Eyes, Glowsun, Baby Woodrose, Naam et Gnod le samedi.

Les petits manquements comme des problèmes de refroidissement au bar, le manque d'information quant aux changements horaires ou l'absence de douches au camping étaient vite oubliés tant la sympathie et la chaleur de tout le festival dominait.

Encore bravo et merci à Freek et son équipe pour l'organisation de cette petite perle de festival qu'est le Yellowstock.