Transardentes 2012

Cet évènement porte bien son nom car malgré un froid à ne pas mettre une gogo danseuse dehors, il y avait la grande foule. Dès que l'on pénètre dans ce festival d'hiver, on se retrouve ailleurs, entre Ibiza et une salle du fuse ... ambiance chaude et dansante ! Entre deux pas de danse, les festivaliers font des va-et-vient en te bousculant systématiquement. 

Il est 23h et les 4 salles sont déjà biens garnies, il faut dire qu'il y a Annie MAC qui chauffe la Pyramide Room. Elle propose des morceaux qui nous rappellent au bon moment de la french touch de Garnier et Bagalter. Un set original avec des sonorités vénérant les anciens instruments Roland et autres synthés et boîtes à rythmes des nineties.

Je traverse les salles pour écouter le live d’Arnaud Rebotini. Encore une musique aux consonances new beat grâce à la panoplie de Roland et Juno qu'il manipule pour le plaisir de nos pavillons.

A minuit, le show commence avec en avant-première l'annonce des têtes d'affiche des Ardentes au début juillet. Il ne risque pas grand-chose avec des noms comme Marilyn Manson et 50 cent mais ils osent avec un groupe qui monte. Caravane Palace est au programme des Ardentes 2012 ! Un groupe qui plaît grâce à sa présence sur scène. Il y aura aussi le très bon groupe Death in Vegas !

A peine le show sur grand écran terminé style stand Toyota au palais 11, que la foule entonne un "birdy, birdy". Le groupe monte vite ses huit platines et nous fait un live mix ou l'inverse de bons samplings purement électros. Bizarrement il n'y a pas les superbes images qu'ils nous proposent dans leurs clips apocalyptiques. Néanmoins, le spectacle est grandiose grâce au nouveau meilleurs dj du monde !

Je fais un tour dans la salle électropédia avec son bar à la marque du taureau et des ailes. La musique y est très club avec à certains moments des samples latinos et funkys du label Versatile.

A la Cube Room, il y a un cinglé aux commandes mais le son est terriblement dansant. Tout le monde plane sur Riva Star. Hallucinant ce gars. Voilà je pourrais encore vous parler de Simian Mobile Disco et Boyz Noize mais je vais m'en tenir à mes coups de cœur.

Je suis très heureux d'y être allé en train car l'ambiance était très agréable entre Bruxelles et liège. C'est devenu rare de voir des gens discutés et faire la fête dans nos trains :) Bien entendu, au retour les festivaliers hivernaux étaient assommés par toutes les boissons et les watts. Merci aussi au TEC Verviers-Liège pour leurs conducteurs très sympathiques et assez festifs. Ils ont bien joué le "jeu" d'ardents chauds boulettes de liège.

REG