Interview IamX

IAMX (Les Ardentes 2012).

Interview réalisé dans le cadre du festival Les Ardentes à Liège

Live: Quel est, à ce jour, ta meilleur expérience sur scène?

Chris: Mon intention est de faire de chaque show un show unique. Il y a eu beaucoup de très bonnes expériences, c'est à chaque fois un moment que j'adore et  différent. J'essaie de toujours donner le meilleur de moi-même sur scène. Par contre, je peux te raconter ma pire expérience.
Nous étions sur scène en Europe de l'est, je pense que c’était à Bratislava. C’était un concert assez intimiste. Une fille en frontstage me demande de jouer une chanson spécifique pour elle. Je n'avais pas prévu de jouer ce morceau, et je dois dire que c'était un morceau assez nouveau que je n'avais pratiquement jamais joué. J'ai donc dû lui refuser ce dernier.
À ce moment là, elle plonga sa main dans son sac et en sorti une bouteille de verre qu'elle cassa. Elle prit un morceau de verre et s'ouvra les veines devant moi.
Tu imagines l'état dans lequel j'étais après cette expérience. Mais toutes les autres sont superbes, heureusement!

Live: Becoming X, IAM X…que signifie la lettre X pour toi?

Chris: C'est abstrait, ça prend un sens différent à chaque fois. Parfois, le X representera l'art, parfois les relations, parfois la famille etc...
Je voulais avoir un symbole universel que tu peux utiliser de plusieurs façons. Ce symbole est utilisé à tord et à travers mais il fallait bien que je trouve un nom! Mais pour moi,
c'est un genre de (je n'aime pas employer ce mot) connection spirituelle. Le X est flexible, abstrait, variable, dépendant d'où je me trouve dans ma vie.  En ce moment, cela représente la créativité dans l'art et la libre expression. La liberté créative et la liberté d'expression sont les choses les plus importantes dans ma vie.

Live: Tu parles à l'instant de créativité, c'est toi qui apporte cette créativité à ta musique et tes tenues de scène?   Chris Corner

Chris: Je pense que je suis un perfectionniste, il faut que je contrôle les situations. Mais je me considère comme un dictateur gentelman. La musique est une des voie atistique que j'ai emprunté, mais je suis aussi terriblement attiré par la réalisation de films, je pense que j'aurais aimé faire cela, mais j'ai choisi la musique. En ce qui concerne la créativité, oui cela viens de moi et j'essaie d'être aussi créatif que possible sur scène en y intégrant cette autre passion que sont les films.

Live: Si tu étais un personnage de fiction, que ou qui serais-tu?

Chris: Un personnage de fiction? Et bien, je suis assez fan des films de Fellini. Il arrive à mélanger comédie, tragédie et philosophie.
Je pense que j'ai cette vision romantique dans ma tête d'un clown triste. En fait, un mélange d'un personnage à la fois triste, agressif, tendre et comique. Je pense que cela me décrit assez bien en fait (Rire).

Live: Un peu comme le Yin et Yang ?

Chris: Je ne suis pas vraiment familiarisé avec le Yin et Yang, Le yin c'est le noir, le blanc?

Live: Le yin est le noir !

Chris: Je suis donc le Yin à ce moment là , en effet (Rires).

Live: Ma dernière question fait référence à l'une de tes chansons: «President». Si tu étais président, que changerais-tu en premier ?

Chris: Oh mon dieu, (Rire). Pour moi la politique c'est du poison. La chanson n'est pas réaliste, c'est une fiction, je ne pense pas que je sois capable de me projeter comme politicien. Je pense que ce qui devrait changer c'est la politique elle-même. Enfin, si je devais changer quelque chose, j'imagine que ce serait l'abolition de l'argent, je ne sais pas comment cela serait possible, mais ce serait vraiment bien.

Patrick Pitz